You are currently viewing MUSCULATION : Peut-on PROGRESSER en SURENTRAÎNEMENT

À la salle de musculation, le mot surentrainement est devenu plus populaire, les mots : volonté, courage et persévérance. Dans un monde de plus en plus sédentaire, la moindre action mécanique du corps devient désagréable pour son hôte. Heureusement, si vous lisez cet article, il vous reste de la volonté et du courage pour vous entrainer et nous allons voir ici quelles sont les limites à respecter.

 

I. Surentraînement et Progression : un Paradoxe musculaire ?

surentrainement en musculation

L’optimisation de la croissance musculaire a toujours cherché son équilibre délicat entre intensité et repos. Peut-on être en surentraînement tout en progressant ? La réalité, truffée de nuances, dévoile que le surentraînement peut temporairement induire des gains, par la surcompensation musculaire. Toutefois, cette pratique, risquée, nous invite à réfléchir aux coûts cachés de cette éphémère progression. Les répercussions, néfastes, ne tardent généralement pas à se manifester. Avant de tomber en surentrainement, vous aurez des signes annonciateurs comme une régression drastique de votre force et un sentiment de moindre résistance au stress. C’est plus fréquent chez ceux qui ne mangent pas assez et/ou dorment peu et mal.

 

II. Origine du Surentraînement : la Quête excessive de la Perfection

Comment se manifeste le surentraînement en musculation ? L’intrusion du surentraînement surgit souvent d’une pression psychologique et physique, une aspiration vers des résultats rapides et tangibles. Un excès de sollicitation musculaire, couplé à une récupération insuffisante, forge le terreau fertile pour le surentraînement. L’acharnement, l’obsession des résultats peuvent rapidement transformer un entraînement sain en un périlleux chemin vers l’épuisement. Le cas le plus fréquent en musculation est le fait de manger trop peu et de s’entrainer tous les jours pendant de longues périodes.

 

III. Les Risques du surentrainement

Mais que risque-t-on en cas de surentraînement ? La liste est longue et inquiétante : blessures, dégradation des performances, troubles du sommeil, faiblesse psychologique et même complications cardiaques. Surentraîner son corps revient à le priver de la récupération essentielle, menant ainsi à l’épuisement et de la vulnérabilité physique. La facture est élevée, surtout qu’après être tombé dans le vrai surentrainement, le sport intense ne pourra plus être pratiqué pendant une certaine période.

 

IV. L’Énigme du Surentraînement ciblé

surentrainement musculation

Peut-on surentraîner un groupe musculaire spécifique ? Absolument. Un excès de sollicitation ciblée peut amener un groupe musculaire à l’épuisement, tout en épargnant les autres. Cependant, le corps fonctionne en synergie. Un déséquilibre ou une faiblesse quelque part peut générer des compensations et des problèmes ailleurs, déstabilisant notre mécanique corporelle globale. Si vous faites du soulevé de terre ou du squat tous les jours, le bas de votre dos ( les muscles lombaires ) vous dira stop très rapidement.

 

À lire aussi : Surentraînement ou stress chronique ? Le TEST pour se remettre en forme

 

V. Progression parallèle

Peut-on alors progresser sur d’autres groupes musculaires que celui surentrainé ? Théoriquement, oui. En pratique, la réponse est empreinte de complexité. Le corps, lorsqu’il est stressé ou épuisé dans une région, adapte ses réponses globales, diminuant souvent l’efficacité de la récupération et, par conséquent, la progression musculaire d’autres régions. On observe l’inverse en cas d’immobilisation d’un membre, par exemple un bras dans le plâtre reste plus « musclé » si l’autre bras continu d’être entrainé. L’influx nerveux engendré par la visualisation du mouvement n’est pas nul, donc produit un petit effet sur le muscle même sans le bouger.

 

VI. La Relaxation Pré-Entraînement : Une Stratégie payante ?

surentrainement fatigue mentale

Est-ce bénéfique de se détendre avant un entraînement du soir ? Une relaxation préentraînement peut effectivement s’avérer bénéfique. Cela permet une focalisation mentale et une préparation physique, optimisant la performance et la prévention des blessures. La détente, loin d’être une ennemie, s’allie subtilement avec l’intensité pour sculpter notre progression. Si vous souhaitez utiliser cette méthode, soyez prudent à la montée en charge, allongé un peu votre échauffement pour que votre corps ce réveil de sa détente d’une manière plus douce que brutale.

 

VII. Éviter le Surentraînement : équilibrer l’Intensité et le Repos

Alors, comment naviguer entre intensité et repos pour éviter le surentraînement ? Écouter son corps reste la clé. Intégrer des périodes de repos, adopter une nutrition adéquate, et surtout, faire preuve de patience et de persévérance dans notre quête musculaire, s’érige en bouclier contre le surentraînement. L’équilibre, dans notre approche, forge le socle d’une progression durable et saine.

En somme, la musculation, demande une attention minutieuse à notre corps et à nos limites. Le surentraînement peut nous entraîner dans une spirale destructrice. Écouter, adapter et respecter notre véhicule corporel assure non seulement une progression, mais surtout, une pratique sportive épanouissante et durable. À l’heure où le développement personnel vous incite à voir plus grand et devenir génial, faites de même en musculation, voyez le temps long plutôt que le court terme, la vie n’est pas terminée le mois prochain et un corps en forme est agréable à trimballer même après 30 ans. C’est là qu’il faut utiliser la volonté, le courage et la persévérance.

 

Question abonné : Peut-on progresser en surentrainement ?

 **Surentraînement ou stress chronique ? Le TEST pour se remettre en forme**

Accédez à l’espace VIP et sculptez votre corps et votre esprit grâce à des programmes exclusifs, des sujets avant-gardistes et un soutien constant pour une transformation sans effet yoyo  !

 

Depuis des années je vous aide à vous muscler et sécher, si vous avez des questions ou des informations à partager sur cet article utilisez l'espace commentaires en dessous. Et si vous voulez m'écrire.contact@fitnessmith.fr  

Une question ou un avis ? Laissez le ci-dessous