Responsabilité, intensité d’entrainement et surpoids

Dans l’épisode du jour, nous allons parler de la responsabilité des autres dans le surpoids, des légumes verts pour être fort et de l’intensité à l’entrainement.

 

Lien à suivre :

 

 

 

 

Santé publique : le « cynisme » des fast-foods

Selon le ministre de la Santé, l’obésité a deux causes : la génétique et le cynisme des chaînes de fast-foods. Il a estimé cette semaine à l’Assemblée que l’obésité a deux causes : la génétique et le cynisme des chaînes de fast-food.

Le caractère génétique de l’obésité, qui touche 17% des adultes français et qui constitue, on le sait, un facteur de risque supplémentaire face au Covid.

En effet, toutes les études démontrent la part de l’aléatoire et des gènes. La plus vaste enquête sur le sujet a été menée aux Etats-Unis, en 2019, sur 500.000 personnes. Et elle a mis en lumière le rôle d’une mutation du gène MC4R. Ne vous inquiétez pas, c’est très simple. Quand ce gène fonctionne normalement, il envoie à votre corps le signal qu’il a assez mangé, mais quand il mute, la sensation de satiété est bloquée.

 

 

Les légumes verts à feuilles favorisent la force musculaire

Les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires 3759 personnes âgées de plus de 25 ans qui ont été suivies pendant 12 ans. Les participants ont réalisé un test pour mesurer leur force d’extension du genou afin de déterminer leur force musculaire.
Leurs résultats indiquent que les personnes qui ont les apports en nitrates les plus importants – provenant essentiellement des légumes verts à feuilles – ont une force musculaire dans les jambes 11% plus élevée que les personnes qui ont les apports en nitrates les plus faibles.
Leur vitesse de marche est également plus rapide de 4%. La consommation de légumes riches en nitrates permet de renforcer la force musculaire indépendamment de l’activité physique, chez des hommes et des femmes de tous âges.

Source

La question de l’auditeur

Bonjour Théo merci beaucoup pour les podcasts , je voulais avoir TON avis sur l’entraînement en musculation . Une grosse intensité sur chaque muscle avec une fréquence d’une fois par semaine ou bien intensité plus faible avec une fréquence de 2 voir 3 fois le muscle travailler par semaine ? Merci beaucoup amitié sportive . Sergey

 

Lien à suivre :

Cet article a 4 commentaires

  1. Alice ELBAZ

    Bonjour Theo,
    Ton podcast est vraiment formidable. Ca fait un moment que j’hésite à te laisser un commentaire. Mais ta remarque sur la lecture m’a tellement touché que cette fois je me suis lancée. La vie est tellement plus riche quand on lit. C’est vraiment nourisant et quoi qu’on en dise je trouve que lire Seneque, Krisnamurthi, Paulo Coelho, Hubert Reeves et tant d’autres permet même des fois de vraiment philosopher sa pratique de la muscu et d’être plus libre dans la vie en générale. Quand tu souleves ta charge max sur un exercice le moment prends une autre dimension au regard de certains adages philosophiques ou citations haha Bref, la muscu, la lecture et le dessin sont mes moteurs dans la vie et de manière générale la connaissance du monde et de moi-même. Enfin bon je m’enflamme un peu mais tout ça pour dire merci encore pour ton travail, ton podcast est l’un de mes moments de détente de la semaine… Et je pense que je suis loin d’être la seule. Bravo à toi et belle semaine !
    Alice

    1. fitnessmith

      Merci Alice, sincèrement, très agréable à lire pour moi.

  2. José

    Salut Théo,
    Très intéressant podcast et en ce qui concerne la régularité du travail des points faibles dans la semaine, je me pose encore des questions, voir si je suis dans le bon chemin.
    Depuis le début de l’année dans mon entrainement classique de la semaine, j’avais décidé de plus me concentrer sur le travail des biceps qui sont (pour moi) un point faible et faire 3 entrainements. J’avais mis en place 1 jour en entrainement lourd et 2 jours en légers. Je les travailles à part, le soir, car le matin j’ai mon entrainement habituel (un jour pectoraux… un jour dos… un jour les jambes…)
    Lundi : avec haltère poids légers-moyens, 10 séries de 100 en curl, brûlure et congestion assuré, limite intenable!!! suivi de quelques exercices de finitions à l’élastique (en prise marteau).
    Mercredi : haltère en lourd + tractions en supination + finitions à l’élastique
    Vendredi : idem que lundi.
    Que penses-tu de cette régularité pour une prise de biceps?
    Combien de temps je peux maintenir cette entrainement, sachant que j’étais en prise de masse et que je me tourne progressivement vers une diète cyclique? (car le mardi et jeudi c’est abdos-cardio hiit)
    Merci à toi;)

    1. fitnessmith

      Salut,

      Il faut voir le nombre de résultats que tu as, mais s’il y a progression visuelle alors ne change pas pour le moment. C’est surtout sur ton lourd qu’il faut bien travailler ( au niveau récupération ) afin de ne pas arriver fatigué à cette séance. Si tu n’est pas en forme le jour lourd, alors met le lundi.

Un avis ?