Musculation comment apprendre à écouter son corps

Comment apprendre à connaître son corps en musculation, par cet article je vais essayer de vous transmettre quelques-uns de mes repères pour comprendre et apprendre son corps avec la musculation. Qui n’a jamais lu un commentaire sur un forum ou autre disant « chaque corps est différent » ou « on ne réagit pas tous pareil à l’entraînement ».

Si dans les détails il est vrai que chaque individu réagit plus ou moins différemment à une certaine forme d’entraînement ou alimentation, dans le fond le protocole est le même, on ne sèche pas avec une diète raclette et on ne prend pas de gros pectoraux en pratiquant le ping-pong.

Pour apprendre à connaître son corps il est nécessaire de rester à l’écoute de celui-ci, certains signes comme la fatigue, l’ennui, la douleur, l’excitation, la colère, le stress, et bien d’autres facteurs sont des signaux importants à prendre en compte.

Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir une forme olympique au travail et puis quand vient l’heure de l’entraînement, plus personne, les barres sont lourdes, vous n’avez pas envie, vous êtes dégoûté et ne comprenez pas ce qu’il se passe. Je vais essayer de vous orienter vers mes principes pour gérer au mieux mes entraînements au quotidien.

Musculation comment apprendre à écouter son corps : la douleur

La douleur est un signal du corps qui nous avertit d’une certaine forme « d’inflammation », une douleur au niveau d’une insertion musculaire ou tendon m’informe d’une chose, c’est que l’entraînement qui me l’a causée n’était pas adapté, par exemple , des douleurs au niveau de la jonction bras/avant-bras m’alerte que j’ai trop forcé sur l’étirement des bras lors de mon entraînement de biceps ou de dos.

Si la douleur est bien localisée dans le coeur du muscle sur toute sa longueur, je suis fier de moi car l’entraînement était parfait, les débats sont là où ils doivent être. Un muscle courbaturé ne doit pas recevoir un nouvel entraînement lourd sans avoir parfaitement récupéré, le léger c’est possible, voir mon article à ce sujet.

Pour les tendinites c’est autre chose, j’en ai déjà eu aux épaules, j’ai essayé de me reposer ou de continuer à m’entraîner, et la récupération était quasiment la même. Une stratégie à été de diviser l’entraînement des cuisses (ischio/quadriceps) afin de laisser chaque semaine plus de jours sans solliciter les épaules.

Musculation comment apprendre à écouter son corps : le stress et la flemme

Une journée de travail stressante, un chef qui vous met la pression, beaucoup de chantiers qui n’avancent pas ou autre, tout ce stress va épuiser votre système nerveux  et le soir à la salle plus personne sous la barre, pourtant vous aviez la patate mais votre journée de travail vous a coupé tout votre influx nerveux, dans ce cas je fais un entraînement sans monter sur des charges lourdes et je réduis mes temps de repos d’un tiers du temps habituel.

Si votre journée est calme et que vous passez votre temps assis, sans stress, rien que le fait de vous décider à partir vous entraîner va être dur, dans ce cas un double expresso (pour ma part) arrivé à la salle un travail léger des abdominaux ou cardio pour bien « réveiller » mon corps, et en général la séance peut démarrer avec une bonne pêche.

Musculation comment apprendre à écouter son corps : la force

Quand je démarre une séance, je sens rapidement lors de ma 1ère série de travail si je vais être « fort » ou pas, si la barre chargée à 10 kg me fait déjà monter le rythme cardiaque c’est que je vais en baver, surtout si je souhaite monter à 130 kg… Au contraire si je ressens que je pourrais faire 100 reps d’un coup sur ma 1ère série légère, je ne perds pas de temps, je m’échauffe correctement et je monte rapidement en poids.

Autre chose sur la force, quand je me sens super en forme et que les poids montent de séries en séries, je ne fais pas l’erreur d’aller à l’échec sur 1 répétition maxi, car pour avoir essayé dans le passé, cette stratégie me cramait pour le reste de ma séance et je ne pouvais plus soulever de poids lourd. Je préfère être stoppé par la brûlure musculaire que par un échec de force, au pire sur des séries lourdes (4 à 6 répétitions) je pose la barre avant de me dire « bon je tente une autre répétition ou pas »

Musculation comment apprendre à écouter son corps : La nutrition

C’est le plus dur à comprendre, surtout si on commence à se comparer. Je regarde autour de moi, certains « athlètes » mangent de tout sans se prendre trop la tête, juste ce qu’il faut de protéine mais ne regardent pas sur les glucides ou autre et pourtant affichent un bien beau physique. D’autres font tout parfaitement pour être au final pas au top de leur forme. J’ai appris une chose c’est qu’il n’est pas forcément nécessaire de se mettre dans un extrême pour obtenir des résultats. Une diète cétogène après un mois de musculation est un de ces extrêmes. Après modification de mon alimentation, j’ai vu les 1ers changements après 15 jours, rétention d’eau, énergie, sommeil…

Tester chaque jour un nouveau schéma alimentaire n’est pas l’idéal. J’ai mis 2 ans à comprendre que les glucides à haute dose n’étaient pas bon pour ma prise de muscle, par contre pour ma prise de gras c’était l’idéal. Si à un entraînement je me sens super congestionné, je note ce que j’ai mangé dans la journée pour ré-injecter les ingrédients dans d’autres recettes. Aujourd’hui tout ça est réglé pour mon corps même si j’en apprends encore chaque jour grâce à vous et à vos partages.

Et vous, connaissez-vous votre corps et savez vous l’écouter ?

livre seche musculation

Cet article a 11 commentaires

  1. Lenfant

    Salut Théo commen faire pour t’envoyer un photo de moi afin que tu puisse voir l’évolution ce serais pas mal pour mon jugement un œil externe est toujours bon et je t’en renverrais une dans 4mois merci sportivement

    1. admin-fitnessmith

      Il faut envoyer un 1er message et lors de ma réponse tu pourra m’envoyer des photos

  2. Elise

    J’aime beaucoup cet article. Je le trouve vachement « mature » pour quelqu’un de seulement 26 ans. Les hommes jeunes en général n’écoutent pas trop leur corps ; ça à l’air d’être quelque chose qui vient avec les années (et les blessures !).

    Quand on est une femme, on est un peu plus ‘obligée’ d’être « à l’écoute » , notamment à cause de notre rythme hormonal changeant. J’essaie cependant de ne pas tomber dans l’autre extrême : trop de nombrilisme, à passer mon temps à m’observer dans les moindres détails et au moindre pets de travers. Car dans ce cas là on devient vite une fille assez chiante :)

    1. admin-fitnessmith

      Si on souhaite profiter de notre passion le plus longtemps possible il faut préparer le terrain :) cool ton blog au passage ;)

  3. ruggiero

    Bravo tjrs hyper intéressant tes articles et recettes aussi.
    Bonne continuation

    1. admin-fitnessmith

      Merci à toi :)

  4. Max

    Hello. Je suis en train de réaliser qu’il est très difficile d’être à l’écoute de son corps. Je me suis mis à la muscu depuis 6 mois, j’ai changé mon alimentation depuis septembre (soit 3 mois environ) et je ne note pas de différences notables entre le début et aujourd’hui. J’ai réellement l’impression de tout bien faire (6 séances / semaine dont une de cardio plus douce, le reste SPLIT avec muscle différent chaque jour, alimentation 6x/jour riche en protéines avec tout ce que vous connaissez : flocon, oeufs, poulets, huile d’olive, galettes de riz, amandes et j’en passe…) et pourtant j’ai le sentiment de stagner.

    Je ne sais pas comment faire pour passer cette petite étape qui, j’en suis sûr, m’empêche aujourd’hui de bien progresser.

    Auriez-vous des conseils « concrets » svp? (ne pas prendre ce terme au premier degré, mais dans le sens de « autre que change ton alimentation, change tes exercices etc.)

    Merci beaucoup !

    1. fitnessmith

      Salut,

      Il est possible de :

      – Ne pas consommer suffisamment de calories
      – Ne pas s’entrainer suffisamment en progression ( force / charge )
      – Ne pas percevoir sa progression

      Pour info, difficile par message de voir plus de détails, par contre abandonne les galettes de riz :)

  5. Natty

    Salut théo, cela fait un an et demi que j’ai commencé la musculation aurais tu des conseils sur des tendinites aux 2 coudes que je traîne depuis environ 8-10 mois ( mésothérapie, osteo…) à chaque fois que je reprend c’est la rechute. Douleurs constante au quotidien depuis 2 mois.
    Merci d’avance pour tes conseils ✌??

    1. fitnessmith

      Salut,

      Il faudrait voir si tu n’utilises pas des angles qui ne te réussissent pas comme la barre droite/ez

      Essais de faire que des mouvements aux haltères pour laisser la liberté maximale à tes articulations

      Regarde aussi la méthode delavier 2 pour savoir si tu as un valgus au coude ou non.

      Au niveau thérapie, je te recommande un bon kiné, du froid sur la zone ( sac de petit pois surgelé ) et surtout du temps…

    2. fitnessmith

      Salut,

      Il faudrait voir si tu n’utilises pas des angles qui ne te réussissent pas comme la barre droite/ez

      Essais de faire que des mouvements aux haltères pour laisser la liberté maximale à tes articulations

      Regarde aussi la méthode delavier 2 pour savoir si tu as un valgus au coude ou non.

      Au niveau thérapie, je te recommande un bon kiné, du froid sur la zone ( sac de petit pois surgelé ) et surtout du temps…

Un avis ?