You are currently viewing Le Paradoxe de la Faim, Corps Cétoniques, Obésogènes et VILPA

Dans cet épisode, nous allons discuter des sujets suivants : Corps Cétoniques, Obésogènes et VILPA : Trois Concepts Clés pour une Meilleure Santé

Nouveau ! Ce qui se passe (vraiment) dans votre Corps quand vous faites du Sport

Rejoignez notre espace VIP et sculptez votre corps et votre esprit grâce à des programmes exclusifs, des sujets avant-gardistes et un soutien constant pour une transformation sans effet yoyo !

 

Sommaire du podcast :

  1. Immunité renforcée
    1. Dans une étude préliminaire, les scientifiques de l’Institut Van Andel ont découvert que les corps cétoniques, un sous-produit métabolique plus abondant pendant le jeûne, pourraient dynamiser les cellules immunitaires pour combattre infections et maladies. Les résultats, publiés dans Immunity, pourraient ouvrir la voie à de futures recommandations alimentaires personnalisées pour renforcer les traitements contre le cancer et d’autres maladies. Selon cette recherche, en situation de jeûne ou d’exercice intense, le foie produit davantage de corps cétoniques pour compenser le manque de glucose, carburant principal des cellules. L’équipe a découvert que ces corps cétoniques non seulement alimentent le cerveau et d’autres organes, mais servent également de carburant pour les cellules immunitaires, les lymphocytes T, qui préfèrent même ces corps cétoniques au glucose.De plus, ils ont découvert que ces corps cétoniques améliorent la fonction des lymphocytes T en les reprogrammant pour neutraliser plus efficacement les menaces. Les chercheurs suggèrent que l’augmentation des corps cétoniques à travers le jeûne ou des régimes de jeûne intermittent pourrait améliorer la fonction des lymphocytes T dans certaines circonstances, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour comprendre pleinement ces interactions complexes.
  2. Hypothèse nouvelle pour l’obésité
    1. L’obésité a presque triplé depuis 1975 à l’échelle mondiale, d’après l’Organisation mondiale de la santé. Barbara E. Corkey, professeure émérite de médecine et de biochimie à l’Université de Boston, propose une nouvelle hypothèse pour expliquer cette tendance. Selon Corkey, les obésogènes – des composés chimiques qui perturbent le développement normal et l’équilibre du métabolisme des lipides – génèrent de fausses informations dans notre corps, comme une sécrétion inappropriée d’insuline ou une faim excessive, conduisant à l’obésité. Ces substances, entrées dans l’environnement au cours des 50 dernières années, peuvent déclencher des changements dans l’état redox qui stimulent faussement la faim ou le stockage des carburants même lorsqu’ils ne sont pas nécessaires. « La montée de l’obésité coïncide avec une consommation accrue d’aliments ultra-transformés et l’exposition à des milliers de toxines environnementales potentielles », dit Corkey. Si son modèle est validé, l’identification et l’élimination des obésogènes pourrait révolutionner la lutte contre l’obésité et les maladies qui y sont liées.

      1. Bisphénol A (BPA)
      2. Phthalates
      3. Pesticides organochlorés
      4. Retardateurs de flamme bromés
  3. Votre vie doit être du HIIT 
    1. Une recherche prometteuse suggère qu’une activité vigoureuse totale de seulement 4,5 minutes lors des tâches quotidiennes pourrait réduire le risque de certains cancers jusqu’à 32 %. Menée par l’Université de Sydney et publiée dans JAMA Oncology, l’étude a suivi l’activité quotidienne de plus de 22 000 ‘non-sportifs’ grâce à des appareils portables pendant près de sept ans pour surveiller le cancer.Une activité physique de style de vie vigoureuse et intermittente ou ‘VILPA’ était associée à un risque de cancer nettement plus faible. Les chercheurs de l’Université de Sydney ont inventé le terme VILPA pour décrire les courtes rafales d’activité que nous faisons chaque jour avec vigueur, comme les tâches ménagères vigoureuses ou les jeux d’énergie élevée avec les enfants. »La VILPA est un peu comme appliquer les principes de l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) à votre vie quotidienne, » a déclaré le professeur Emmanuel Stamatakis. Il a ajouté qu’il est remarquable de constater qu’intensifier les tâches quotidiennes pendant aussi peu que quatre à cinq minutes par jour est lié à une réduction globale du risque de cancer jusqu’à 18 %, et jusqu’à 32 % pour les types de cancers liés à l’activité physique.

      L’étude est observationnelle, ce qui signifie qu’elle n’est pas conçue pour explorer directement la cause et l’effet. Cependant, les chercheurs disent voir un lien fort et se réfèrent à des essais précédents montrant que l’activité physique vigoureuse intermittente entraîne des améliorations rapides de la condition cardio-respiratoire, ce qui pourrait expliquer la réduction du risque de cancer. Ils ont conclu qu’une investigation supplémentaire de ce lien par des essais robustes est nécessaire, mais il semble que la VILPA puisse être une recommandation prometteuse et sans frais pour réduire le risque de cancer chez les personnes qui trouvent l’exercice structuré difficile ou peu attrayant.

  4. Ce qui se passe (vraiment) dans votre Corps quand vous faites du Sport

 

Pour aller plus loin :

Depuis des années je vous aide à vous muscler et sécher, si vous avez des questions ou des informations à partager sur cet article utilisez l'espace commentaires en dessous. Et si vous voulez m'écrire.contact@fitnessmith.fr  

Une question ou un avis ? Laissez le ci-dessous