Le jeûne intermittent vous fait mal

Ce matin à l’aube, comme un jour sur deux je me dirige sur ma terrasse pour arroser mon basilic et ma menthe. Au moment où j’ouvre le robinet d’eau, mon tuyau se transforme en fontaine de Versailles, il fuit à 2 endroits et m’arrose copieusement les jambes.

Vous connaissez certainement ce genre de tuyaux souple qui se rétracte lorsque l’on vide l’eau. C’est pratique, ça ne s’emmêle pas et ne prend pas beaucoup de place. Le problème, c’est que c’est de la merde, tous les 6 mois, il se perce et pourtant j’ai essayé plusieurs modèles. C’est fou de s’acharner plusieurs fois sur un même produit alors que ça ne fonctionne pas sur le long terme, j’espère à chaque fois que celui-là fonctionnera plus longtemps, mais ce n’est jamais le cas.

Ce qui m’amène au jeûne intermittent, vous avez sûrement entendu parler de cette approche alimentaire qui limite l’alimentation entre 21 h et 12 h le lendemain. C’est ce format qui est le plus souvent adopté par les pratiquants, même si d’autres existent. Sur le papier, c’est séduisant, vous ne mangez pas le matin et vous mangez le midi et le soir quand votre appétit est le plus fort. La promesse, c’est de vous permettre de perdre votre gras sans restreindre la quantité dans vos assiettes.

C’est comme les tuyaux qui cassent au bout de 6 mois. Au début vous avez de petits résultats, vous vous sentez bien dès le matin, car vous n’avez rien à digérer et donc cela ne vous fatigue pas. Vous avez même l’impression d’être plus alerte et c’est vrai que cela le permet.

Par la suite, votre métabolisme commence à piger le système, il se met à démarrer correctement qu’après votre 1er repas vers 12 h ou 13 h. Ce qui vous conduit à une fatigue et un manque de vivacité le matin. Cela arrive de manière sournoise quand vous ne vous y attendez plus ( comme le tuyau ) et vous décidez de changer de régime ou de le modifier. Peut-être pas assez de glucides, pas assez de graisses ou de protéines ? Non, tout simplement vous êtes arrivé à bout des bénéfices de cette approche et vous êtes même allé un peu trop loin. Vous devez remanger le matin.

Je n’ai rien contre ce régime, car je l’utilise moi-même dans certains cas, j’en parle très largement ici , mais s’il est utilisé sur le long terme il me fait beaucoup plus de mal que de bien. Je sais, vous pouvez vous convaincre que ce n’est pas lui le coupable de votre fatigue, de votre gras du ventre ou de votre démotivation, mais croyez-moi sur le long terme ce n’est pas une bonne idée, surtout pour un sportif.

S’il vous réussit tant mieux pour vous, mais je ne pense pas que vous lisiez cet article si c’était le cas. Le cycle des saisons dicte aussi le cycle des aliments et parfois il est bon de le suivre. À trop figer ses habitudes alimentaires, on devient intolérant à tout le reste et le corps recherche toujours le confort et l’économie d’énergie.

Le jeûne est un outil pas un mode de vie pour le sportif.

Pour sécher rapidement à la place du jeûne, je choisis la méthode qui me permet de manger au moins mes 3 repas principaux. Je ne manque pas d’énergie et ma mémoire ne me joue pas des tours quand je l’applique. Les plus anciens le connaissent bien et si ce n’est pas votre cas, il est temps de vous y mettre. Mon régime de sèche simple, mais fonctionnel. 

Bonne journée

 

Théo @fitnessmith 

Écrivez-moi à contact@fitnessmith.fr si vous avez des questions. 

Un avis ?