fbpx
Le culturiste est-il con ?

La mode du ricochet vous connaissez ? Cette mode est le coeur des problématiques d’aujourd’hui. C’est elle qui fait que les pratiquants de musculation ne progressent pas ou plus. C’est aussi elle qui crée les débats stériles sous les vidéos youtube ( et anciennement sur les forums pour les plus de 30 ans ). 

 

La loi du ricochet 

Grâce à internet, n’importe quel individu peut accéder à une forme de contenu sur l’entraînement et la nutrition. S’il lance une recherche sur “diète cétogène” il va rebondir de page web en vidéo comme un ricochet et se forger un point de vue basé sur les résultats trouvés. 

La grosse problématique c’est qu’il ne va pas en profondeur dans le sujet, il reste en surface, comme un ricochet sur l’eau qui rebondit sans aller au fond. 

Cette mode crée des experts qui parfois ont un discours tranché, argumenté et séduisant pour le plus grand nombre mais qui ne respecte plus l’art de la vraie connaissance du corps. Ces personnes sont dans un monde de théorie sans pratique, de connaissance sans résultats dans leur propre miroir. 

C’est un paradoxe intéressant qui passe totalement inaperçu aux yeux des autres car, le discours est plus puissant que les résultats. 

Aujourd’hui, les gens pensent que l’on peut devenir expert sans transpirer ( Quel que soit le domaine d’ailleurs ). 

 

Les nouveaux mentors, l’art de l’illusion par les mots 

Il y a des années, si on voulait faire appel à un “expert” dans le monde de la musculation nous allions vers un pratiquant expérimenté ou pour les plus ardus, un préparateur qui en général pratiquait et était ancien compétiteur en bodybuilding. 

Est arrivé internet, les rageux et la loi du ricochet. Les anciens préparateurs, les bodybuilders et les mecs bien gaulés ont été classés dans divers catégories réductrices comme : 

  • Génétiquement doué mais faisant n’importe quoi 
  • Dopé donc sans mérite
  • Utilisant des vieilles méthodes alors que d’autres existent
  • S’entraînant au hasard

L’homme musclé à été dévalorisé, critiqué et pointé du doigt à tel point qu’aujourd’hui on ne va plus vers lui pour demander des conseils mais vers celui qui avance les théories les plus séduisantes. Dans l’inconscient collectif actuel, on préfère aller vers celui qui a lu des études scientifiques,  même si celui-là a un physique lambda et parfois même ne s’entraîne même pas.  

Je n’ai rien contre ce dernier mais cela ne veut pas dire qu’il est le seul à pouvoir vous aider. 

La théorie a petit à petit remplacé l’expérience à tel point qu’aujourd’hui presque plus personne ne penserait à se faire coacher ou aider par un culturiste. 

En même temps que cette mode, est arrivée la diabolisation des médecins et professionnels de santé. On leur reproche de ne plus être à jour des nouvelles scientifiques et d’appliquer souvent des vieilles méthodes. Que ce soit vrai ou pas n’est pas le problème ici. 

 

Voir : comment mange le bodybuildeur naturel et quels sont les suppléments qu’il utilise

 

Des individus ont profité de cette tendance pour se hisser au rang d’expert sans avoir vécu eux même une transformation physique. Vu que l’image des culturistes est négative et que les professionnels de santé sont vus comme incompétents dans ce domaine, les nouveaux mentors pouvaient apporter quelque chose de nouveau qui séduit les pratiquants de musculation moderne. 

Vous voyez le processus maintenant ? 

 

Comment améliorer les choses 

La première injustice à mon sens est qu’il faille redorer le blason de celui qui pratique, qui transpire et qui souffre en salle de sport. S’il a des bons résultats il ne fait pas QUE n’importe quoi. Il est inadmissible de classer l’intégralité des personnes musclés dans le même sac. Certes, il y a du bon et du mauvais chez eux mais, chez les nouveaux mentors y a t’il que des bons ? 

 

 

Observons ceux qui réussissent physiquement à se transformer et notons les similitudes entre eux : 

  • Ils s’entraînent depuis au moins 10 ans 
  • Ils savent aller dans une zone d’intensité suffisante lors de leurs entraînements 
  • Ils font peut-être des erreurs alimentaires mais dans le fond ils savent manger pour se muscler ou sécher

Peuvent-ils vous donner des cours de physiologie ou de biologie ? Probablement pas, mais par contre ils peuvent vous apprendre ce qui vous attend dans les années à venir. 

  1. Des petites techniques de motivation
  2. Comment ils ont réussi à suivre une diète pendant des années. 
  3. Comment ils sont passés à côté des blessures… Bref, le réel, ce qui vous sert maintenant à vous améliorer. 

 

Il ne faut pas être binaire et choisir un camp mais être libre d’écouter qui l’on veut. Il y a des exceptions très doués chez les nouveaux mentors et aussi des mauvais chez les anciens mais, redonnons un peu d’honneur aux anciens, ceux qui ont transpiré sous les barres avec comme seul levier de progression un savoir qui se transmettait de culturiste en culturiste. 

Théo

Ps : Écoutez cet article en audio ci-dessous lu par moi-même

Ps 2 : Réagissez, râlez, ou donnez votre avis en commentaire

Écoutez cet article en audio

Connexion membre

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous