? Les effets de l’alcool en musculation ( testostérone, sexe, sommeil, récupération ) – Formation

Quand on passe une soirée bien arrosée, le lendemain matin ce n’est pas top. On à beau vouloir éliminer les restes de la soirée, notre corps lui veut simplement rester en position basse sur le canapé ou sur un transat sur la terrasse.

Le soir de l’écart, on se dit toujours la même chose, juste un verre ou deux, et puis finalement ça devient festif, le fameux « on a qu’une vie » qui t’emmène à soit te faire offrir des verres soit payer des tournées.

Pour Mr et Mme tout le monde ce n’est pas bien grave, car ils ne souhaitent pas vraiment s’optimiser. Mais nous, on a tendance à écouter notre corps et on se rend bien compte que ce genre de soirée ne nous met pas dans des bonnes conditions pour ça.

Les symptômes post soirée arrosée :

– Engueuler le ventilateur qui nous fait mal à la tête (ou sa femme)
– Une haleine a découpé de la tôle
– Difficulté à déplacer son corps qui semble plus lourd que notre maxi à la presse à cuisse
– Aucun souvenir de la soirée jusqu’au moment où l’on regarde son compte en banque
– Pas d’appétit sauf pour ce qui est sucré
– L’impression de perdre une journée
– Vivre sa première panne au lit (Et oui…C’est l’alcool)

Bref, ce n’est pas que je suis contre, mais faut maîtriser ça, si on passe 4 heures de bonne soirée pour 24H00 de regrets ça fait un ratio pas super cool.

La solution serait de continuer à le faire sans culpabiliser, j’en parle dans la formation de la semaine. il suffit de te connecter ci-dessous. 

Pour accéder à ce contenu VIP cliquez ici : .(Vous n'êtes pas encore VIP ? INSCRIPTION)

Cet article a 6 commentaires

  1. becharef geoffrey

    salut théo je t’ai envoyé récemment 2 mails sur ta nouvelle adresse car j’ai un compte gmail.

    Je n’ai pas eut de réponses de ta part , je doute que tu les ai recu du coup…

    L’adresse d’envoi est g.becharef@gmail.com…. peux tu me dire si tu les a recu ou non?

    merci bonne journée.

  2. Becharef geoffrey

    Merci pour tes conseils sur l’alcool….

    Je suis dans le même esprit que toi sur le bohneur que je ressent par ma qualité de vie ( diette, entrainement etc…)

    Il est vrai par contre que lorsque que je prends l apéro ca fini souvent par une dizaine de verre!!!

    Je suis carré toute la semaine mais il m’arrive qu’en plus de mon cheat meal le dimanche soir un apero traine le samedi soir malgré une diette carré durant la journée!!!

    Ta vidéo m’a bien aiguillé!!

    Sportivement.

    1. fitnessmith

      Merci à toi pour ton témoignage

  3. Jessy

    Merci pour ce discours passionnant et non extrémiste :)

    Au-delà de tous les points que tu traites qui sont très justes, j’ai toujours été embêté avec l’alcool quand on arrive sur les sujets du repos et de la nutrition (le week-end). Ce sont ces derniers points qui me font culpabiliser, et pas vraiment cette histoire de baisse de taux de testo qui est toute relative comparée aux nombreux efforts qu’on peut fournir sur une année d’entraînement.

    Le vendredi soir arrive.
    Tu fais ton cheat meal et tu te descends 2 ou 3 verres de vin rouge avec tes potes.
    La soirée est parfaite, et ça fait vraiment du bien de décompresser.

    Mais voilà, tu te réveilles le samedi matin :
    – fatigué de ta semaine
    – un niveau de volonté sensiblement plus bas
    – et surtout vers 11h ! (et oui, tu es sorti assez tard dans la nuit pour que ce soit socialement acceptable)

    Du coup, tu rates souvent ton petit-déjeuner et tu as du mal à enchaîner directement sur le déjeuner.

    Tout cela (avoir raté un repas et m’être réveillé tard) entraine chez moi un sentiment de culpabilité énorme que je n’arrive pas trop à gérer. Mais en même temps, sommes-nous tous fait pour vivre “comme des machines” ? (avec des guillemets car je respecte ceux qui ont une vraie rigueur et qui s’y tiennent quasi religieusement). En tout cas, si c’est là le seul genre d’écarts que je fais, j’espère que ça ne va pas trop me brider dans ma progression sur le long-terme…

    1. fitnessmith

      Salut, le fait que tu sois fatigué résulte d’un ensemble de cause et non de l’alcool seul. Un organisme comme le notre est fait pour les habitudes de sommeil, de diète et d’entrainement/récupération. Le fait de jeuner le lendemain d’une soirée comme ça, c’est plutôt positif, en ne s’alimentant que 12 heures après le derniers trucs qui rentre dans ton corps est une bonne chose. Je connais pleins de personnes dans ton cas, qui arbore un physique au top, ton boulot est de ne pas culpabiliser mais de profiter de cette soirée, en conscience, et savoir le prix du lendemain, sans s’en inquiéter plus que ça.

Un avis ?