You are currently viewing La méthode fiable de prise de muscle chez le personnel militaire

Quand vous êtes un militaire ou un athlète de haut niveau, vous n’avez pas le temps de vous perdre dans des méthodes hasardeuses pour prendre du muscle.

Si votre forme physique est reliée à votre survie ou votre gagne-pain, il n’y a pas de place pour les états d’âme ou les convictions.

On voit régulièrement des militaires faire des pompes, des tractions, de la course à pied ou des mouvements avec des kettlebells mais ce n’est pas du tout comme ça qu’ils font pour prendre du muscle.

Ce genre d’image proviennent des tests de sélection, pas des entrainements concrets une fois les tests passés.

Dans mon ancien travail, je côtoyais beaucoup d’anciens militaires dont certains ont fait beaucoup d’OPEX et vous n’imaginez pas à quel point ils étaient bien équipés pour se muscler sur les bases à l’étranger, mais aussi pour manger copieusement. Par exemple, dans les camps stationnés dans le désert, les militaires ne courent pas en extérieur, mais sur des tapis de courses, car sinon ils se plâtreraient rapidement les poumons.

Quand il s’agit de faire prendre du muscle aux militaires, les instructeurs rassemblent les données les plus pertinentes, en font un protocole simple à suivre et le font appliquer à la lettre.

Le problème, c’est que ces infos ne sont pas publiques, il faut fouiller dans les études scientifiques et/ou d’observation qui sont payantes ( et très chères ) et j’y ai eu accès pour vous.

Donc, aujourd’hui je vais vous montrer comment font les militaires pour gagner 450g de muscle par semaine. 

C’est mon travail de vous proposer une méthode fiable et claire pour progresser.

 

Vous allez savoir : 

  1. Pourquoi la diète hyperprotéinée n’est pas une bonne option
  2. Les 16 techniques nutrition pour déclencher la prise de muscle
  3. L’entrainement de prise de muscle en 7 conseils
  4. La résistance à la prise de poids, les solutions pour forcer la prise de muscle
  5. Outils pratiques supplémentaires
  6. INCLUS : cours vidéo + notes en PDF
  7. Recommandation de lecture

 

CLIQUEZ-ICI POUR DÉMARRER ! Où connectez-vous à votre Compte VIP ci-dessous.

S’il vous plait Pour voir ce contenu. (Pas encore membre ? Adhérez maintenant !)

Cet article a 3 commentaires

  1. NATHALIE

    Merci beaucoup. Et de la kiné pour les poignets :-) On verra si mon médecin suit la kiné en prescrivant d’autres déances :-)

  2. NATHALIE

    Bonjour. Est-ce que ceci est valable pour les personnes qui prennent facilement du gras s’il te plaît ? Ou être à 100 g de glucides par jour suffiront. Est-ce que pour ces personnes là ce n’est pas plus judicieux d’augmenter un peu plus les graisses pour être à un total calorique favorable ? Ou est-ce que on garde peu de graisses et on fait sa prise de masse avec ses calories de maintien pour ne pas prendre trop de gras ? Autre question : aurais tu des exercices pour renforcer les poignets s’il te plaît ? J’ai déjà eu une infiltration chez le neurologue (pour le canal carpien) et il m’a dit que je peux reprendre les haltères 3 jours après l’infiltration mais mon poignet droit me gêne toujours. A part m’acheter une souris verticale que puis-je faire d’autre pour améliorer la situation. Je suis sur un programme de prise de masse et je n’ai pas envie de m’arrêter en si bon chemin :)

    1. fitnessmith

      Salut, et bien si les gains par semaine sont suffisant avec cette quantité de glucides pour toi alors pas de problèmes. Le ratio gras/muscle est à surveiller, au-delà des chiffres du cours, cela sera surement du gras. Pour tes poignets, il y a tout le travail des avant-bras qui va aider, flexion/extension ( voir bibliothèque, exercice ) en commençant avec des poids très légers, voire des élastiques.

Un avis ?