La flexibilité métabolique, ça vous concerne ?

Dans l’épisode du jour, nous allons parler de la marche, de la flexibilité métabolique et de vivre plus souvent dehors.

Liens à suivre :

Dehors ou dedans ?

Chaque heure supplémentaire passée à l’extérieur améliore la santé circadienne, l’humeur, la névrose et presque tout.

Une autre bonne raison de marcher

Un effet que Jens Kleinert attribue en partie à une certaine distanciation physique : « Pour la récupération mentale, il est important de quitter le lieu du stress. » Henning Allmer, professeur émérite de psychologie de la santé à l’université allemande du sport de Cologne, pense également que la séparation spatiale aide à se détacher émotionnellement du stress. Selon lui, la première chose à faire pour se détendre est de prendre de la distance, physiquement et psychologiquement. Dans le meilleur des cas, nous laisserons notre colère et nos problèmes derrière nous, peu à peu, tout en marchant.

Source

La flexibilité métabolique

La flexibilité métabolique est la capacité du corps humain à augmenter l’utilisation du carburant disponible à travers l’alimentation. Si nous consommons plus de graisse, le corps brûlera plus de graisse ; si nous consommons plus de glucides, le corps privilégiera les glucides comme carburant.

Les personnes ayant une flexibilité métabolique perdent plus efficacement de la graisse et ont plus de masse musculaire. Cela permet à l’organisme de mieux s’adapter au type d’alimentation suivi.

Être métaboliquement flexible signifie donc que le corps peut changer de manière efficace pour fonctionner avec le carburant le plus disponible. À l’égard d’un véhicule hybride, qui peut utiliser soit un moteur à essence, soit un moteur électrique pour fonctionner selon le type d’énergie qu’il reçoit.

 

Source 

 

Liens à suivre :

Écrivez-moi à contact@fitnessmith.fr si vous avez des questions. 

Un avis ?