La face sombre du régime végétarien, plantes d’intérieurs robustes, manger clean 2/3 du temps

Dans l’épisode du jour, nous parlons de manger 2 repas sur 3 clean pour rester en forme, des plantes robustes à mettre à la maison et de la face sombre du mode de vie végétarien moderne.

 

Les liens à suivre : 

 

9 plantes d’intérieur robustes pour votre cuisine

La bonne plante peut aider à purifier l’air , ajouter une touche de couleur ou même fournir des produits frais toute l’année.

  1. Pothos
  2. Philodendron
  3. Succulentes ( espèce )
  4. Plante-araignée (Chlorophytum)
  5. Les plantes de serpent ( Sansevieria ) , également connues sous le nom de «langue de la belle-mère»,
  6. hévéas (Ficus elastica)
  7. le caféier ( Coffea arabica )
  8. Zamioculcas zamiifolia
  9. Violette africaine (Saintpaulia)
  10. Les variétés d’herbes faciles à cultiver à l’intérieur comprennent la ciboulette , le persil , la menthe , le thym , le romarin , le basilic , l’ origan et la coriandre .

Source

 

La face sombre du végétarien moderne

  • Risque de la modernité végétarienne
  • Comme le risque de la modernité des carnivores
  • L’inde comme capitale du diabète ( Source )

 

Trop de glucides = mauvaise réparation musculaire

Des scientifiques de l’université métropolitaine de Tokyo (Japon) ont examiné comment les cellules satellites musculaires se multiplient dans des boîtes de Petri (en laboratoire donc), à l’aide d’un milieu favorable à leur croissance. Ils ont noté que si ces cellules étaient placées dans un milieu riche en glucose, elles se multipliaient moins vite.

Quand les chercheurs tentaient de multiplier des cellules satellites dans un milieu riche en glucose, ce sont les autres types de cellules musculaires de leur échantillon qui en profitaient. En revanche, lorsqu’ils ont maintenu des taux de glucose bas dans le milieu de culture, ils ont pu obtenir des cultures « pures » de cellules satellites. Preuve que toutes les cellules musculaires ne profitent pas des mêmes conditions de culture.

Cela pourrait, selon eux, expliquer pourquoi on observe une perte de masse musculaire chez les diabétiques de type 2. Source 

La question de l’auditeur :

 

Bonjour Théo !

Merci pour tout ce que tu fais, du contenu de qualité est toujours appréciable. Ton honnêteté et ta franchise font plaisir à entendre également.

Je suis cuisinier, et je pratique la musculation régulièrement depuis bientôt 2 ans. En cuisine je dois goûter très souvent mes plats, de plus je suis très gourmand et ne peux m’empêcher de grignoter pendant le service (le stress n’aide pas) . Le matin et le soir je mange équilibré (muesli, salade, beaucoup de légumes ) et végétarien 3-4 fois par semaine.

Pense-tu qu’une alimentation saine 2 fois par jour peut équilibré avec le faite de beaucoup grignoter pendant mon service du midi ?

Je te remercie, bonne continuation, au plaisir de t’entendre. Max.

 

Les liens à suivre : 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Clemence

    Salut Théo,

    Toujours un plaisir d’écouter le podcast chaque semaine, d’autant plus lorsque il y est abordé des sujets concernant les régimes vege en tout genre. Étant végétarienne depuis 11 ans maintenant j’aime me tenir au courant des dernières recherches, et je trouve ton point de vue tout à fait intéressant sur la question.
    Après tant d’années j’ai trouvé un équilibre qui me permet de valider sans souci mes objectifs santé et sportifs, mais si je passais pour une originale il y a une décennie, aujourd’hui je vois de plus en plus de connaissances se tourner vers ce régime sans aucune recherches préalables et avec un déséquilibre conséquent dans leur alimentation.
    J’essaie de donner des conseils lorsqu’on me demande, mais pour beaucoup de gens végétarisme = remplacer la viande par des substituts industriels, donc alimentation parfois pire qu’avec de la viande, à partir de là l’équation est mauvaise… et ces mêmes personnes de s’étonner que je cuisine tout moi même avec des produits bruts, complets !
    On est malheureusement dans un système où tout est prétexte à faire de l’argent et ou un régime « santé » devient une machine à fric. Les usines qui produisent les substituts de supermarché sont d’ailleurs les mêmes qui produisent la viande industrielle, pas hyper logique dans la démarche.
    Bref je garde sous le coude les recherches citées dans ton podcast pour de prochains débats !
    Clémence

    1. fitnessmith

      Bonjour Clémence, merci pour ton témoignage et bravo pour tes efforts depuis 11 ans à faire bien les choses avec cette approche alimentaire.

Un avis ?