You are currently viewing Hyperphagie, de santé mentale et de travail hybride

Dans ce podcast, nous allons parler d’hyperphagie, de santé mentale et de travail hybride.

Nouveau ! Signaux d’alerte du surentraînement en musculation

Rejoignez notre espace VIP et sculptez votre corps et votre esprit grâce à des programmes exclusifs, des sujets avant-gardistes et un soutien constant pour une transformation sans effet yoyo !

Sommaire du podcast :

  1. Un traitement prometteur pour le trouble de l’hyperphagie boulimique à domicile

    Les chercheurs du King’s College de Londres ont mis au point un nouveau traitement à domicile pour le trouble de l’hyperphagie boulimique (BED). Ce traitement combine une stimulation cérébrale douce (tDCS) avec un programme de rééducation des habitudes alimentaires. Les résultats sont prometteurs.

    Le trouble de l’hyperphagie boulimique, qui touche environ 2% des adultes, se caractérise par des crises de frénésie alimentaire, souvent suivies de sentiment de honte et de prise de poids. Les traitements actuels, efficaces pour seulement 50% des patients, nécessitent de nouvelles approches.

    L’étude a recruté 82 participants en surpoids ou obèses. Ceux qui ont reçu la tDCS avec le programme de rééducation ont réduit leurs crises de frénésie alimentaire de 20 à 6 fois par mois en moyenne et ont perdu environ 3,5 à 4 kg en six semaines. En comparaison, les autres groupes ont montré des résultats moins significatifs.

    L’amélioration de l’humeur était notable chez ceux ayant reçu la tDCS réelle, soulignant l’impact potentiel sur la gestion du BED. Les chercheurs envisagent des études à plus grande échelle pour confirmer ces résultats et explorer de nouvelles combinaisons thérapeutiques.

    Source: https://www.sciencedaily.com/releases/2024/06/240606001349.htm

  2. Une gestion holistique de la santé mentale

    Les professionnels de la santé mentale doivent adopter une approche plus holistique, au-delà des médicaments, pour traiter les troubles mentaux, selon une étude parue dans le journal PLOS Mental Health. Les troubles mentaux touchent environ une personne sur huit dans le monde, selon l’OMS.

    Les chercheurs Sidarta Ribeiro, Ana Paula Pimentel, Paulo Amarante et leurs collègues au Brésil soulignent que la psychiatrie s’est trop concentrée sur les médicaments. Ils prônent une intégration des traitements pharmaceutiques avec une compréhension plus large des facteurs mentaux et physiques.

    L’approche holistique commence par respecter les droits et la dignité des individus, et comprend le soutien par les pairs et le renforcement des communautés. Les auteurs recommandent des changements de mode de vie pour améliorer le sommeil, la nutrition et l’exercice, incluant des pratiques comme le yoga et la capoeira. Ils suggèrent également l’intégration de thérapies introspectives, telles que la psychothérapie, l’art-thérapie et le contact avec la nature.

    « Les déficits en sommeil, nutrition, exercice et introspection ne se produisent pas dans le vide, ils sont produits par notre mode de vie, » notent les chercheurs. Il est temps de promouvoir le bien-être mental en renforçant les connexions avec son propre corps, la nature et la communauté.

    Source : https://www.sciencedaily.com/releases/2024/06/240604184222.htm

  3. Le travail hybride : une formule gagnante pour tous

    Une étude menée par Nicholas Bloom, économiste de Stanford, démontre que les emplois hybrides, permettant de travailler deux jours par semaine à domicile, sont bénéfiques pour les employés et les entreprises. Les travailleurs hybrides sont aussi productifs et autant susceptibles d’être promus que leurs collègues au bureau.

    Réduction des démissions : Les démissions ont diminué de 33 % chez les travailleurs hybrides de Trip.com, une grande agence de voyages en ligne en Chine, ce qui a permis à l’entreprise d’économiser des millions. Les femmes, les employés non cadres et ceux ayant de longs trajets ont particulièrement bénéficié de ce mode de travail.

    Étude de grande envergure : Plus de 1 600 employés de Trip.com ont participé à cette expérience, incluant des ingénieurs, des marketeurs, des comptables et des financiers. Les données montrent que les travailleurs hybrides n’ont pas vu leur productivité ou leur avancement de carrière diminuer, et ils ont rapporté une meilleure rétention des employés.

    Bloom conclut que le travail hybride est une « win-win-win » pour la productivité, la performance et la rétention des employés, réfutant les critiques de certains dirigeants d’entreprises. En conséquence, Trip.com a adopté le travail hybride à l’échelle de l’entreprise.

    Source: https://www.sciencedaily.com/releases/2024/06/240612113235.htm

  4. penser à un lieu active des cartes mentales dans le cerveau

    Des chercheurs du MIT ont découvert que penser à des séquences d’expériences active les cartes mentales dans le cerveau, situées dans l’hippocampe et le cortex entorhinal. Ces cartes stockent des informations sur les trajets et lieux visités, permettant une navigation mentale.

    L’étude, publiée dans Nature, a montré que les animaux utilisant un joystick pour parcourir une séquence d’images créent des cartes cognitives de ces expériences. Ces cartes sont ensuite activées lorsque les animaux pensent à ces séquences, même sans les voir.

    Preuves comportementales : Les animaux naviguant mentalement entre de nouvelles paires d’images, jamais vues auparavant, ont réussi dès le premier essai, prouvant la présence de cartes cognitives. En enregistrant les neurones du cortex entorhinal, les chercheurs ont observé des « bosses » d’activité correspondant aux images mentales.

    Les résultats suggèrent que ces cartes mentales sont indépendantes des caractéristiques visuelles spécifiques, mais représentent plutôt l’ordre des repères. Un modèle computationnel a été créé pour imiter cette activité cérébrale.

    Implications : Cette recherche offre des perspectives sur la simulation mentale et l’imagination, ouvrant la voie à de nouvelles explorations sur la manière dont le cerveau apprend et se souvient.

    Source: https://www.sciencedaily.com/releases/2024/06/240612113244.htm

  5. Signaux d’alerte du surentraînement en musculation

Pour aller plus loin :

Signature Depuis des années je vous aide à vous muscler et sécher, si vous avez des questions ou des informations à partager sur cet article utilisez l'espace commentaires en dessous. Et si vous voulez télécharger mes programmes, cliquez-ici  

Laisser un commentaire