Hormones en danger, ADN, trois repas par jour, ventre

Dans l’épisode du jour, nous allons parler de bisphénol B, d’ADN, des trois repas de la journée et de perte de ventre.

 

Les liens à suivre : 

 

Le bisphénol B est aujourd’hui utilisé comme alternative à certains usages du bisphénol A et du bisphénol S dans certains pays, notamment aux Etats-Unis où il est enregistré en tant qu’additif indirect pour certains revêtements et grammages en contact avec les aliments.
  • Une activité endocrinienne: le bisphénol B présente notamment une action œstrogénique en augmentant la production d’œstrogènes – hormones femelles – et en activant les récepteurs aux œstrogènes
  • Des effets néfastes en altérant le système reproducteur mâle: réduction de la production quotidienne de spermatozoïdes, diminution du poids relatif des organes reproducteurs mâles
  • Un lien biologiquement plausible entre l’activité endocrinienne et les effets néfastes précités.

 

 

Angleterre: deux ados classés en famille d’accueil à cause de leur obésité

Pour comprendre cette décision, il faut revenir quelques mois en arrière. Les services sociaux de West Sussex (sud de l’Angleterre) ont identifié l’année dernière des problèmes d’obésité dans cette famille et ont porté l’affaire au tribunal.

La juge a alors décidé d’aider cette famille en bénéficiant des trackers de fitness aux enfants, un abonnement pour toute la famille à une salle de sport et une inscription au programme Weight Watchers.

Mais plusieurs mois après, les enfants n’avaient pas perdu de poids. «La mère a blâmé le confinement pour justifier l’absence d’exercice physique, mais il pourrait toujours être pratiqué à la maison ou en marchant à l’extérieur», note la juge. Les trackers de fitness, censés enregistrer les données sportives des enfants, n’ont pas été utilisés et l’assiduité au programme Weight Watchers s’est révélée «irrégulière».

Le juge a alors estimé que les parents ne semblaient pas comprendre la gravité de la situation et n’avaient pas réussi à fixer des limites, ni à promouvoir une alimentation saine. «Je suis convaincu que cette décision (de les retirer de leur famille) est à la fois nécessaire et proportionnée pour les deux enfants, compte tenu des risques graves et permanents pour leur santé physique et mentale si rien n’est fait pour changer leur mode de vie », a conclu la juge.Voir l’original

 

 

Manger selon son ADN | Le Journal de Montréal

La nutrigénomique est un champ de recherche fort intéressant en nutrition. Cette science suscite de plus en plus l’intérêt des chercheurs. En somme, l’avenir de la nutrition pourrait être si personnalisé que les conseils nutritionnels variaient selon votre profil génétique. Vos gènes pourraient expliquer votre sensibilité à la caféine, au gluten ou encore votre prédisposition à gagner du poids selon votre apport en glucides ou en lipides.

Les Québécois intéressés Selon une étude récente (1), près de 91% des gens seraient prêts à suivre une alimentation personnalisée suite à un test nutrigénétique (ou nutrigénomique), surtout s’ils savent qu’ils sont porteurs d’une variation génétique qui accroît le risque de développer certaines maladies. À titre d’exemple, 85% d’entre eux rapportaient être prêts à remplacer la majorité de leurs produits céréaliers par des grains entiers s’ils savaient qu’ils sont à risque de développer un diabète de type 2. Ce pourcentage chutait à 66 % s’ils étaient conscients de ne pas être porteurs de la variation génétique associée à la maladie. Ils étaient également intéressés à connaître l’effet métabolique des macronutriments (glucides, acides gras, protéines) que l’impact des micronutriments (comme les folates).Voir l’original

 

S’achemine-t-on vers la fin du sacro-saint triptyque petit déjeuner, déjeuner et dîner?

Voir l’original

 

La question de l’auditeur ( trice )

Bonjour, j aimerai suivre la formation perte de gras, mais j hésite, car j ai peur de trop perdre ? Désolée si ma question vous semble ridicule, je fais 1m66 pour 68 kilos, mon physique me convient, mais mon ventre est bien trop gras, gros et c à gâche tout, je ne vois que c à et j en peux plus !! Je fais du sport 5 fois par semaine, 30 minutes par jour en alternant haut et bas du corps avec des hits les autres jours de la semaine et j ai une alimentation très correcte avec quelques écarts certain week-end Merci pour votre retour et à bientôt Mila (fille de 45 ans) 😁 ( la formation ici )

 

Les liens à suivre : 

livre seche musculation

Cet article a 2 commentaires

  1. mijotesanté

    Bonjour Théo,
    Encore un moment très intéressant avec de beaucoup de vérité.
    J’adore t’écouter pour démarrer la journée : on reste connecté avec les objectifs!

    Merci à toi

    1. fitnessmith

      Merci à toi ! Très bonne journée

Un avis ?