You are currently viewing Comment mieux digérer les protéines

Pour digérer les protéines, l’organisme utilise des enzymes pour les découper en acides aminés afin que les cellules du corps puissent en profiter. Avant d’en arriver là, vous pouvez agir pour faciliter ce travail. Dans cet article je vais vous parler de la digestion des protéines animales.

Si vous voulez prendre du muscle, vous devez bien assimiler vos protéines. Avant d’acheter des enzymes ou des compléments à prix d’or, prenez ces petites habitudes simples pour mieux digérer.

 

Ce que dit l’ANSES sur l’apport quotidien en protéines 

« Les protéines animales sont relativement riches en acides aminés indispensables et généralement plus riches que les protéines végétales. En ce qui concerne la digestibilité, elle est en général légèrement plus élevée pour les protéines animales que pour les protéines végétales. »

« Dans l’état actuel des connaissances, des apports entre 0,83 et 2,2 g/kg/j de protéines (soit de 10 à 27 % de l’apport énergétique) peuvent être considérés comme satisfaisants pour un individu adulte de moins de 60 ans. » Source

Mieux digérer les protéines ça commence dans la cuisine

Lorsque vous allez faire vos courses, il est important de sélectionner des morceaux de viande ou de poisson qui sont digestes. Évitez les morceaux trop gras, en effet, un apport excessif en graisse qui perturbe la digestion, est riche en oméga 6 pro-inflammatoire et en calories. De nos jours, il est rare de trouver la viande nourrie aux oméga-3. Je ne parle même pas des résidus de pesticides et d’antibiotiques dans les viandes non biologiques.

Vous pouvez en revanche prendre des morceaux qui ne sont pas tendres à la base. Ce qui attendrira votre viande, c’est le mode de cuisson. Les professionnelles de la restauration le savent bien.

Les 3 catégories de viandes  :

  1. La première se compose des morceaux les plus nobles qui ont souvent des cuissons rapides, car dépourvue de tendons et tissus conjonctifs, cette viande est souvent maigre avec moins de 6% de MG.
  2. La seconde contient des morceaux qui nécessitent une cuisson plus longue pour attendrir les fibres, ces viandes contiennent généralement entre 6% et 10% de MG.
  3. La troisième se compose des viandes devant être cuites longuement en milieu aqueux, leurs teneurs en collagène et en matière grasse sont supérieures à 10% de MG.

 

Donc, peu importe le morceau de viande choisi, vous devez surtout sélectionner le bon mode de cuisson.

En général, les morceaux les moins chers (même en bio) sont ceux qui demandent le plus long temps de cuisson en milieu humide.

Ne cuisez pas toutes vos viandes de la même façon. Lorsque vous achetez un morceau, regardez les modes de cuisson sur internet ou demandez la bonne manière de la cuire au boucher.

digestion viande
Il est rare que je mange de la viande rouge, mais lorsque je le fais, c’est un bon morceau, accompagné d’une purée de patate douce comme ici, et pourquoi pas un peu de vin rouge.

 

La digestion commence au moment où vous allez cuire votre morceau de viande. Il y a des tas de sites qui vous donneront des conseils de cuisson comme celui-là. 

Pour les poissons, les chairs sont souvent plus tendres et plus digestes. Le problème sera essentiellement la fraicheur des produits pour éviter les intoxications alimentaires ainsi que les potentielles allergies. Les cuissons trop vivent ou trop longue peuvent détériorer la teneur en Oméga 3 des poissons gras.

Pensez aussi aux marinades sans cuissons, notamment pour le saumon.

Pour les œufs, les consommer crues à la rocky Balboa n’est pas une bonne idée, car une partie des protéines ne sera pas assimilée. De plus, vous vous exposez plus facilement à la bactérie Salmonella lorsque vous les consommez crues.

rocky-oeufs

Cuire les œufs est une bonne façon de les rendre digestes, même si les acides gras et la choline du jaune sont mieux préservés lorsqu’il est juste chaud. Préférez une cuisson : blanc cuit et jaune juste chaud (œufs au plat, à la coque, etc.). Il existe aussi des phénomènes allergiques liés aux œufs, dans ce cas un avis médical est nécessaire en cas de doute.

 

Mieux digérer les protéines avec ses dents

Les pratiquants de musculation sont généralement de bons mangeurs, qui plus est de manière fréquente dans la journée. Vous pouvez vous surprendre à manger en moins de 10 minutes un repas de 800 Kcalories avec plus de 200 g de viandes. Pensez-vous que cela est bon pour votre digestion ?

De ce fait, la mastication est importante pour libérer des substances qui aideront à la digestion des aliments, les protéines animales en profiteront aussi.

Donc, tout le travail de « hachoir » fait dans votre bouche n’aura plus à être fait dans l’estomac, votre digestion sera plus légère et vous ressentirez moins de coups de pompe après un morceau de viande un peu coriace.

 

Manger trop de légumes limite l’absorption des protéines ?

Comment améliorer l’assimilation des nutriments et la digestion en musculation

  1. Comprendre les différents troubles digestifs chez le sportif
  2. Quel impact du sport sur le microbiote
  3. Les effets de l’exercice d’endurance sur la santé digestive
  4. Le microbiote des personnes en surpoids et sportives
  5. Les avantages et inconvénients des sports intenses
  6. Les effets long terme avec le sport sur les intestins
  7. La diète du culturiste et la diète du sportif
  8. INCLUS : pdf + cours vidéo
  9. Les acides aminés particuliers pour la muqueuse intestinale
  10. Les 7 conseils pour améliorer son microbiote, sa digestion et sa capacité d’assimilation

CLIQUEZ-ICI POUR VOIR

 

Depuis des années je vous aide à vous muscler et sécher, si vous avez des questions ou des informations à partager sur cet article utilisez l'espace commentaires en dessous. Et si vous voulez m'écrire.contact@fitnessmith.fr  

Laisser un commentaire