Diète sans glucides et niveau de force

Pour recevoir les tips St-valentin : https://cutt.ly/Ekn6e3j

Dans l’épisode de la semaine nous allons parler de la diète cétogène et du sport de force, de l’huile d’olive, d’imperfection et de recette st valentin. 

#konjac #podcast #fitness 

Les liens à suivre : 

 

LES CITATIONS DU PODCAST 

Diète cétogène et musculation 

Une étude publiée dans The Journal of Strength and Conditioning Research a examiné l’impact d’un régime cétogène par rapport à un régime occidental classique sur les changements dans la composition corporelle, les performances, les lipides sanguins et les profils hormonaux de 25 athlètes de force masculins.

Les participants ont suivi ce schéma pendant 10 semaines. Lors de la 11e semaine de l’étude, les chercheurs ont réintroduit les glucides dans l’alimentation du groupe cétogène.

le régime cétogène a permis une perte de masse grasse plus importante ainsi qu’un taux de testostérone plus élevé. Aucun changement dans les mesures des lipides sériques n’est survenu entre les semaines 1 et 10. Cependant, une réintroduction rapide

des glucides entre les semaines 10 et 11 a augmenté les niveaux de triglycérides plasmatiques dans le groupe cétogène. La performance a aussi été impactée de manière positive. Source la nutrition.fr

 

Sur l’huile d’olive 

Les appellations de l’huile d’olive traduisent son mode de production :

– Huile d’olive «vierge»: pure (ne contient pas d’autres huiles) et pressée à froid – ou peu chauffée – afin de conserver ses propriétés nutritionnelles et gustatives.

– Huile d’olive «extra-vierge»: issue d’une première pression à froid mécanique, sans recours à des produits chimiques.

– Huile raffinée: issue d’une extraction chauffée industrielle, souvent dans un souci de rentabilité.

  • Pour l’huile d’olive extra-vierge, ce niveau se situe à 166 °C

Source : planetesante.ch

 Luce Janin Devillars, psychologue et coach, nous aide à devenir “imparfaits”.

“Admettre que nous ne sommes pas parfait, c’est accepter d’être aussi indulgent avec soi-même que nous le sommes avec les autres. Et refuser d’être sur tous les fronts. Souvent, derrière la course à la perfection, se cache la crainte de perdre les autres. Mais il faut garder en tête que même en n’étant pas parfait, on continuera à être aimé. Source psychologie

Les liens à suivre : 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Etienne

    Toujours au top !

Un avis ?