You are currently viewing Stimuler ses muscles au maximum pour une bonne prise de masse

Pourquoi je recommande aux pratiquants qui me suivent de stimuler au maximum leur muscle pendant l’entrainement ? Tout simplement car l’entrainement est une opportunité pour déclencher la prise de muscle. Si on rate cette opportunité, on pourra avoir la meilleure diète et le maximum de récupération, les résultats ne seront pas au rendez-vous.

La stimulation musculaire maximum

Quand j’ai démarré la musculation, je faisais comme tout le monde, je parcourais les forums, les livres, et les vidéos sur le net pour trouver le nombre de répétitions et de séries idéales pour prendre du muscle. Je ne comprenais pas pourquoi ça ne fonctionnait pas pour moi comme pour les athlètes dont je m’inspirais. 

Un jour, j’ai commencé à comprendre les mécanismes de la stimulation musculaire, si j’arrivais à envoyer un signal assez fort a mes muscles ils allaient me répondre… Bien-sûr il s’agit là d’une image. 

En pratique, pour stimuler ses muscles

Pour chaque groupe musculaire, je procède ainsi : 

  • 5 à 10 minutes d’échauffement progressif

  • 4 à 6 séries de travail à 100%

  • 4 à 5 exercices par muscles

L’échec musculaire et la brûlure musculaire

Evidemment le terme « travail à 100% » ne veut pas dire que je fais des maxi à chaque série, mais par contre je recherche l’intensité, que ce soit pour mes séries lourdes de 4 à 6 répétitions, ou mes séries plus légères de 12 à 20 répétitions. 

Le but est de ne pas poser la charge de travail tant que je peux encore forcer. Il y a deux raisons pour que je pose la charge de travail, la première c’est l’échec musculaire et nerveux qui survient brutalement lors de la dernière répétitions. La deuxième c’est la brûlure musculaire intense et insoutenable qui survient lors des séries plus longues, lorsque la brûlure a pris, je me force toujours à faire au minimum 3 ou 4 répétitions supplémentaires, même si je triche ou que je ne respecte pas une amplitude parfaite. 

Grâce à ces deux techniques (l’échec musculaire et la brûlure) j’arrive à respecter les 5 facteurs de la prise de muscle qui sont : La résistance négative, la phase concentrique, le temps sous tension, la brûlure musculaire et la congestion musculaire. 

En règle générale je sors de mes séances bien K.O et j’ai le sentiment d’avoir réussi à avancer un peu plus chaque jour. Rien de plus plaisant que cette libération d’endorphine suite à une séance effectuée comme ceci. 

Si tu souhaite télécharger mon programme d’entrainement complet et appliquer ma méthode il te suffit de suivre ce lien : https://www.fitnessmith.fr/programme-musculation/

Depuis des années je vous aide à vous muscler et sécher, si vous avez des questions ou des informations à partager sur cet article utilisez l'espace commentaires en dessous. Et si vous voulez m'écrire.contact@fitnessmith.fr  

Cet article a 11 commentaires

  1. natural fitness

    salut, t’en pense quoi du travaille en cycle ?
    car je pense que tu ne t’entraine pas de cette façon.
    merci.

    1. fitnessmith

      Salut, pour moi il faut une progression des charges pendant la séance pour avoir des résultats relativement rapide, mais ça peut fonctionner pour certains.

      1. natural fitness

        merci de ta réponse, mais une progression pendant veut dire ; exemple sur 4 séries de 12rep je comprend qu »il faut par exemple sur la 1er série op 10kg, puis 12kg ainsi de suite ?

        tu pense pas que sa va trop vite ? et qu’on atteint un plafond vite ? aller progressive sur les charges, et poids n’ai pas une bonne idée ? dans la musculation je pense à vouloir allé vite n’ai pas trop une bonne chose nan ?

        1. fitnessmith

          Il ne faut pas se brider non plus, tant que les ressources sont là il faut pousser et progresser :) les formats fixes c’est une perte de temps ( à mon gout )

          1. natural fitness

            d’accord merci, et dsl pour mon retard de retour,
            donc en terme de progression, j’veut dire par la quels charge utilisé sur 4 série sur un même muscle et rép ? si on change tout à chaque fois ?
            je n’arrive pas trop à comprendre, mais je veut comprendre :)
            si tu peut me donné quelques exemple si tu veut bien, bien-sur.
            merci

  2. eric

    Bonjour Theo
    Quel est le seuil de séries à l’échec, par exemple sur une séance de 12 séries effectives.
    Bruno Piwnica s’entraine en peu de séries 3 a 4 par muscle, une 1ere série de 15 à la rupture pour amener doucement la congestion, puis deux séries coup sur coup de 3 a 4 reps en ayant mis une charge n’autorisant pas plus de répétitions: chaque muscle entrainé tous les cinq jours.

    1. admin-fitnessmith

      Je connais pas cette méthode , mais pourquoi pas c’est très axé force et système nerveux en tous cas :) merci pour le partage

  3. eric

    Bonjour Theo
    Sur un autre blog, l’auteur, Rudy Coia dit qu’il ne faut surtout pas aller jusqu’à l’échec, aussi bien pour la force que pour la masse

    1. admin-fitnessmith

      Salut, pour moi il n’y a pas de débat la dessus, en fait il faut simplement tester sur sois même et vérifier ses résultats, moi si je ne me donne pas à chaque séance je trouve que je ne m’entraine pas assez et donc ma motivation baisse sur le long terme. Si je manque de motivation je progresse moins vite, c’est une réaction en chaine…

  4. Aurelien

    Bonjour Théo, si je comprends bien l’article, tu vas à l’échec à chaque série ??

    1. admin-fitnessmith

      Oui mais il y a deux formes d’echec, le nerveux ou la force coupe, et la brûlure ou la douleur empêche de continuer

Une question ou un avis ? Laissez le ci-dessous