Comment booster ton cardio grâce à une technique de respiration simple (mais rudement efficace)

Ceci est un article invité de Kevin du site projetoctopus.fr

 

Performer plus fort et plus longtemps! Voilà le rêve d’un bon nombre de sportifs dont tu fais peut-être parti!

Si tel est le cas, lis bien cet article jusqu’au bout car je vais partager avec toi une technique de respiration toute simple… mais qui, implémenté dans ton entrainement de tout les jours, va se révéler être d’une efficacité déconcertante.

Technique de respiration qui va avoir pour principal effet de te faire sécréter de l’EPO, le Graal de (presque) tout les sportifs.

A tel point que certains n’hésitent pas à s’en injecté pour booster leurs performances le jour “J”.

Et avant d’entrer dans les détails de cet technique, intéressons-nous à l’EPO. Qu’est ce que c’est? Comment ça fonctionne? En quoi cela va t-il avoir un effet sur ton métabolisme et tes performances?

C’est à ces questions que nous allons répondre dans cet article.

 

 

Qu’est ce que l’EPO?

 

Attention, le but de cet article est avant tout de simplifier le concept pour permettre une compréhension globale. Pour plus de détails je t’invite à te rendre sur mon site consacré à la méthode Wim Hof et la Culture Mouvement (tu y trouveras également une respiration guidée de la méthode Wim Hof).

Maintenant que les choses sont dites, nous pouvons commencer.

L’EPO n’est autre qu’une hormone appelée eritropoïetine. Cette dernière est sécrétée principalement par les reins et le foie et a pour effet principal d’augmenter la production des globules rouges (érythrocytes) par la moelle osseuse.

L’augmentation de globules rouges améliorant la capacité du sang à transporter l’oxygène jusqu’aux cellules.

Et une meilleure oxygénation des cellules entraîne, à son tour, une augmentation des performances!

 

Les enjeux de cette hormone sont tels que de nombreux protocoles ont vu le jour pour stimuler sa production:

  • le dopage
  • les stages en altitude
  • les techniques de respiration (dont la méthode Wim Hof)

Dans cet article, nous ne traiterons pas du dopage qui consiste à s’injecter de l’EPO synthétique… avec toutes les conséquences néfastes qui en découlent.

Non, dans cet article nous allons voir comment tu vas pouvoir booster la production d’EPO naturellement.

Mais juste avant, voyons ensemble l’un de ses principal déclencheur: le phénomène d’hypoxie

 

 

Le rôle de l’hypoxie dans la production d’EPO

 

Le phénomène d’hypoxie est atteint lorsque la saturation en oxygène (O2) est inférieur à 92%.

Pour caricaturer disons, que la quantité d’oxygène dans ton sang est inférieure à ce qu’elle devrait-être (c’est également l’un des effets qui peut survenir chez des sujets atteints de Covid 19).

Cette baisse de la concentration en oxygène va entraîner des mécanismes adaptatifs… dont la sécrétion d’EPO et toutes les réponses en cascade précédemment citées dans l’article.

C’est exactement ce qui est recherché dans les stages en altitude. La raréfaction de l’oxygène déclenche ces principes physiologiques et tous les bénéfices qui vont avec.

Le truc, c’est qu’on a pas tous la possibilité de se rendre à plus de 2000 mètres d’altitude pour un stage d’un week-end à la montagne.

Ce qui m’amène à te parler de la méthode de respiration Wim Hof.

 

Qu’est ce que la respiration Wim Hof?

 

Respiration, exposition au froid et Mindset, voici les 3 piliers de la méthode Wim Hof. Mise au point par un Hollandais se faisant surnommé “The Iceman”, elle séduit de nombreux sportifs de hauts niveaux à l’image du très célèbre Novak Djokovic… mais pas que!

Le plus de cette méthode c’est que les preuves scientifiques ne manquent. A l’image de la très connue expérience au cours de laquelle Wim Hof c’est fait injecté une endotoxine (Escherichia coli).

Endotoxine sans réel danger mais qui engendre une réponse immunitaire forte. Or Wim, après avoir effectué ses exercices respiratoires, ne contracta aucun symptôme (source)

Le point culture étant clos, nous allons pouvoir nous intéresse au protocole respiratoire (et de ces effets sur notre physiologie).

 

Le protocole de respiration

 

Le protocole de la respiration Wim Hof se compose généralement de 3 à 4 rounds.

Chaque round se constitue:

  • d’une phase d’hyperventilation (30 à 40 cycles d’inspiration et d’expiration)
  • d’une phase d’apnée poumons vides (2 à 3 minutes)
  • d’une phase d’apnée poumons pleins (15 secondes environ)

 

Le but recherché lors de la phase d’hyperventilation est de diminuer la concentration de CO2 dans le sang et d’augmenter celle d’oxygène (pour arriver à saturation). Une fois dans cet état physiologique, il va nous être beaucoup plus facile de retenir notre respiration sur une durée plus longue (l’envie de respirer se fait ressentir plus tard).

Ce tour de passe-passe est rendu possible du fait que notre envie de respirer est déclenchée par l’augmentation de la concentration en CO2 (et non par le manque d’O2). Concentration que nous avons fait descendre au plus bas lors de la phase d’hyperventilation, repoussant par la même occasion l’attente du seuil auquel l’envie de respirer se fait ressentir.

Le temps d’apnée étant plus long, la concentration en O2 va donc chuter plus bas entraînant une phase d’hypoxie (manque d’oxygène dans le sang). C’est cet état d’hypoxie qui va entraîner une adaptation du corps. Et l’une d’entre elle va être la sécrétion d’EPO en vue d’augmenter la production de globules rouges.

La boucle est bouclée.

Bien sûr, je n’ai pas parlé de la régulation du système nerveux autonome, ni même de l’effet Bohr car il me faudrait bien plus qu’un article pour aborder tous ces sujets!

Bref, la méthode est riche et la pratiquer régulièrement (3 à 4 fois par semaine), te procurera d’énormes bénéfices dans ta pratique sportive et également dans ta vie de tous les jours. Cumulé avec une exposition au froid (douche froide, bain glacé, etc…) et un travail sur ton Mindset, cette méthode peut vraiment changer ta vie!

Il ne te reste plus qu’à tester par toi-même!

 

Ceci est un article invité de Kevin du site projetoctopus.fr

Un avis ?