Body neutrality et manger froid fait grossir

Dans ce podcast nous allons parler de body neutrality et de manger froid.

LIENS À SUIVRE :

Manger froid, c’est croire que l’on mange moins

L’étude menée par Amanda Pruski Yamim, Carolina Werle et Robert Mai, chercheurs à GEM, démontre que la majorité des participants pense, « souvent à tort » précisent-ils, qu’un plat chaud est plus nourrissant et donc plus calorique que le même plat servi froid. Ce trio a voulu se pencher sur cette problématique méconnue pour contribuer à la lutte contre les mauvaises pratiques alimentaires qui peuvent conduire à l’obésité.

« la majorité des personnes qui opte pour un plat froid sous-estime sa valeur réelle en calories. Elles ont tendance à choisir davantage d’aliments et à consommer plus de calories (+31 %), de graisses (+37 %) et de glucides (+22 %).

source

 

body neutrality

Vous focalisez sur un détail de votre corps, qui parasite vos pensées régulièrement ? Vous êtes loin d’être la seule : 63% des Françaises, 38% des Italiennes et 47% des Allemandes de 25 à 34 ans affirment être complexées par leur image source

Ce mouvement encourage les femmes à prendre le temps de s’accepter, de se sentir à l’aise et bien dans leur peau, mais également à se concentrer sur les réalisations faites plutôt que sur son apparence physique. Le body neutrality favorise la reconnaissance et l’appréciation de son corps et éloigne l’idée d’être obnubilé constamment par son physique. Il est dans ce cas plus important de se pencher sur l’efficacité de nos jambes, nos bras ou encore de nos mains, plutôt qu’à leurs aspects physiques ou à leurs tailles. Cette tendance prône la santé avant tout. Le body neutrality invite les femmes à ne pas négliger leur santé à la fois mentale et physique, et les incite ainsi à toujours faire attention à son alimentation, sans pour autant faire un régime, ou à faire du sport, sans que cela tourne à l’obsession. source

 

LIENS À SUIVRE :

livre seche musculation

Un avis ?