80 à 95 % du poids est repris dans les 5 ans

Nous parlons de la fatigue au volant, de cuisine saine et de la neuroscience du régime.

 

LIENS À SUIVRE :

 

C’est le moment d’aller négocier et de vous entrainer tranquillement

Tous les quartiers de Montpellier sont équipés de salles de sport, mais la foule ou les grosses affluences semblent manquer au rendez-vous de leur réouverture.

Entre aller aux bars, dans les restaurants, à la plage ou à la salle de sport, les gens ont tout d’un coup l’embarras du choix. On est concurrents avec les bars et les restaurants maintenant » explique-t-il.

« il n’y a pas grand monde depuis la réouverture », répondent tous les gérants contactés dans le cadre de ce reportage. source

Fatigue au volant et alimentation

Les scientifiques ont étudié le cas de 389 hommes camionneurs. Ces participants ont répondu à plusieurs questionnaires concernant leur alimentation, leur niveau de fatigue et leur comportement au volant.

 

Résultats :  dans l’ensemble, les comportements de conduite sont en corrélation avec leurs habitudes alimentaires. Les conducteurs qui préféraient les légumes et les aliments bruts avaient un comportement au volant plus prudent et ressentaient moins de fatigue que les autres. A contrario, la forte consommation d’aliments d’origine animale était fortement associée à une fatigue plus grande, des taux plus élevés d’erreurs, de manque de concentration et d’infractions mineures à la circulation. Les camioneurs adeptes des snacks sucrés semblaient quant à eux plus enclins à la fatigue et à adopter un comportement dangereux au volant.

Source

 

Manger mieux en regardant des vidéos de cuisine saines

La vidéo sur les fruits et légumes a réduit le goût des collations sucrées et a entraîné des intentions plus élevées de préparer des collations saines. En conclusion, une seule exposition à des vidéos culinaires courtes a eu des effets sur divers résultats liés à l’alimentation.

Source

 

Neuroscience et perte de poids

« Les régimes produisent des changements dans le cerveau qui entraînent une consommation incontrôlée après la privation. Notre cerveau fait donc tout ce qui est en son pouvoir pour que nous reprenions au plus vite les kilos perdus et revenions dans la gamme de poids considérée comme correcte »

« une fois qu’une personne est restée à un poids plus élevé pendant une longue période, le cerveau commence à défendre cette nouvelle norme »

80 à 95 % des gens qui perdent du poids le reprennent dans les cinq ans. La raison ? L’hypercontrôle alimentaire et mental que la plupart des méthodes amaigrissantes imposent. Le psychiatre Gérard Apfeldorfer dénonce cet engrenage.

 

LIENS À SUIVRE :

 

livre seche musculation

Cet article a 2 commentaires

  1. José

    Salut Théo,
    Justement je tiens à réagir et à témoigner sur la « mal bouffe » avant de prendre le volant (et en général) et surtout la consommation de ce fameux blé, sous toutes ses forme, surtout les plus mauvaises : pâtes blanche, pains blanc, pain de mie, etc…
    En goût je ne le déteste pas et je le digère plutôt bien, mais voilà, étant sportif depuis plusieurs années et ayant une alimentation la plus brute et saine possible, j’ai appris beaucoup de choses sur le blé, notament sur son fort IG et ce que fait le gluten dans l’intestin. Maintenant par choix je l’ai supprimé et je m’en porte que mieux, surtout au niveau de l’énergie de la journée, de la digestion (et sur la sèche au passage !)
    Une petite anecdote : j’ai bien senti le mauvais passage de l’hypoglycémie, un samedi midi (cheat meal) où j’ai pique niqué avec des sandwichs jambon fromage avec évidemment le légendaire gros pain blanc classique!
    Une demi heure après j’ai pris le volant, et j’ai senti ce fameux pic glycémique, la fatigue m’a envahi assez rapidement, j’étais à deux doigts de m’endormir !!!
    Il m’a fallu lutter longtemps pendant le trajet, j’ai failli m’arrêter sur un bord pour au moins fermer les yeux 10 minutes !
    J’en ai conclu qu’il n’y a pas que l’alcool qui est dangereux au volant, le blé sous forme de farine blanche raffiné et le mauvais gras en trop grande quantité le sont aussi!
    L’ IG élevé produit un pic trop haut et trop rapide dans le sang, une abondance de cortisol se libère pour essayer de réguler tout ça, c’est le gros coup de pompe ( la prise de gras assuré!) et les intestins qui se battent contre le gluten pour essayer de le décomposer au mieux pour le digérer, ça ralentit la digestion et ça demande une grande partie d’énergie à l’organisme, résultats : une fatigue soudaine et incontrôlable surtout au volant où on ne bouge pas, mais dites ça à votre entourage et on vous rigolera au nez, puisqu’ils n’y comprennent rien à l’alimentation et à la santé bien sûr et que le discours classique est que le blé est là et nourrit depuis des décennies! Donc il faut faire comme monsieur et madame tout le monde ? Être un mouton et ne pas se poser des questions de bon sens pour s’instruire et se construire une meilleure santé?
    A regarder tout autour de moi, les français ne jure la base de l’alimentation que par les pâtes…des pâtes, des pâtes et toujours des pâtes..
    Des pâtes à outrance, tout les jours, et pire, même le soir… en quantitées énorme dans les assiettes pour en plus aucune pratique sportive à côté!
    Ayant bien compris personnellement les bases de l’alimentation, la prise de masse, la sèche… Pour moi tant que les gens mangeront du blé, ils seront gros, gras et surtout en mauvaise santé, ne perdront pas de poid, et auront une alimentation « pro-inflammatoires », mauvais pour les tendons et donc très mauvais aussi pour les tendinites!!!
    Désolé d’être un peu extrême, peut être que je me trompe, mais c’est la réalité que je vois autour de moi et tout les jours, les gens ont du mal à digérer dans l’après midi et sont fatigués et bien sûr quand vous glissez un p’tit conseil pour les aider… Et bien on ne vous écoute pas! Et il continuent… Et ils sont tjrs fatigués… Et ils digèrent tjrs mal… Et sont toujours gras et en mauvaise santé !!!
    C’est frustrant surtout quand on a des connaissances, de l’expérience et qu’on veut donner un p’tit coup de pouce… mais tant pis!
    Moi je suis en forme et heureux dans mon corps…
    Et ça, tout les jours…
    Peuvent-ils en dire autant ?
    Je ne crois pas…

    1. fitnessmith

      Merci José pour ton témoignage, important pour les auditeurs !

Un avis ?