5 signes qui montrent une carence en Omega 3 + news

Dans l’épisode de la semaine, nous allons parler de fitbit et de glycémie, d’auto-hypnose, de comment détecter une carence en OMEGA 3 et bien plus…

Toutes les sources ici : https://wp.me/p3K20L-ekz

Les liens à suivre : 

#nutrition #podcast #musculation

 

Comment ça marche? Rendez-vous sur l’application Fitbit pour commencer à enregistrer votre glycémie et les symptômes associés afin de voir les tendances de vos données. Vous pouvez également connecter votre application OneTouch Reveal ™ de LifeScan (d’autres lecteurs / applications à venir) à votre application Fitbit pour importer automatiquement votre glycémie.

Comment travailler tranquillement dans votre appartement

  • Recherchez des entraînements à «faible impact»
  • Entraînez-vous dans une pièce recouverte de moquette
  • Portez des écouteurs
  • Portez des chaussettes
  • un endroit doux pour les poids fixés vers le bas
  • Voir l’original

Auto-hypnose

Dans quels cas l’autohypnose est-elle préconisée? Les préconisations sont les mêmes que pour l’hypnose accompagnée. L’auto-hypnose est ainsi très utilisée contre la douleur: migraine, douleurs digestives, arthrose… En psychiatrie, nous recommandons contre la dépression, les troubles anxieux (stress post-traumatique, phobies, etc.), les addictions, les troubles du sommeil ou les troubles de l’attention.
L’un des mécanismes clés est la réorientation de l’attention.
Un autre mécanisme réside dans les moments de plaisir que procurent l’auto-hypnose. Source

5 signes d’un manque d’oméga-3 | LaNutrition.fr

 

1. Sécheresse et irritation de la peau
2. Dépression
3. Prise de poids
4. Sécheresse oculaire
5. Cheveux secs, cassants et fragiles
Pour confirmer une carence par des analyses sanguines, les laboratoires dosent les acides gras contenus dans les globules rouges. Elles reflètent l’alimentation suivie durant les 3 mois précédant l’analyse et permettent de déceler un déséquilibre dans l’alimentation.

Voir l’original

Confirmation des liens entre alimentation à IG élevé et risque cardiovasculaire | LaNutrition.fr

Les résultats de l’alimentation à index glycémique élevé sont associés à un risque accru de mortalité ou d’évènement cardiovasculaire majeur. Chez les participants ayant déjà une maladie cardiovasculaire, ce risque est même augmenté de 51% par rapport à ceux qui ont une alimentation à index glycémique bas. Pour les participants sans maladie cardiovasculaire, ce risque est augmenté de 21%. Cependant, l’association entre alimentation à charge glycémique élevée et mortalité ou évènement cardiovasculaire demeure significative uniquement pour les personnes déjà d’une maladie cardiovasculaire.

Voir l’original

Faciliter l’accès à la restauration collective et améliorer la qualité nutritionnelle en restauration rapide | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

 

En France, chaque semaine, 83% des enfants et adolescents et près de 80% des adultes actifs et étudiants prennent un ou plusieurs repas en dehors de leur domicile.

40% des adultes et 75% des enfants et adolescents fréquentent les restaurants d’entreprise et les restaurants scolaires au moins une fois par semaine. Après les repas pris au domicile, la restauration collective est celle qui contribue en moyenne le plus aux consommations alimentaires et apports nutritionnels des individus: environ 10% chez les adultes, entre 15 et 20% chez les enfants et adolescents.
Chez les adolescents, la restauration rapide se classe en deuxième place en termes de fréquentation de RHF et de contributions aux apports. Pour cette population, elle constitue un concurrent direct aux restaurants scolaires, pourtant de meilleure qualité d’un point de vue nutritionnel.
Sa fréquentation au moins une fois par semaine a doublé entre 2006 et 2014, aussi bien chez les adultes que chez les enfants et adolescents
Chez les adultes et les adolescents forts consommateurs de restauration rapide, les groupes d’aliments comme les sandwiches, les pizzas, les tartes, et les boissons rafraîchissantes sans alcool sont consommés en quantité importante. Ils constituent ainsi les premiers contributeurs à la totalité de leurs apports nutritionnels.
L’Anses rappelle que 80% des consommations et apports nutritionnels des individus sont issus de l’alimentation à domicile.
La contribution aux consommations et apports nutritionnels des restaurants traditionnels est modérée chez les adultes (moins de 10%) et très faible chez les enfants et adolescents (1%)

Voir l’original

 

 

Les liens à suivre : 

Écrivez-moi à contact@fitnessmith.fr si vous avez des questions. 

Un avis ?